Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 15:44

Le PDG d’une entreprise de presse Pointe-Noire atteint le paroxysme de la sauvagerie

 

Le président directeur général de la chaîne de télévision et de radio privées « DVS+ », Martin Diafouka a donné le 19 décembre dernier à la devanture de son entreprise, des coups de pied à Guigela Malatou, journaliste au service « Langues Nationales » de la rédaction de DVS+. Ces coups de pieds ont été appliqués sur le flanc gauche de la journaliste qui sort de deux accouchements par césarienne.  

 

Selon des témoins, Guigela, à l’instar de ses collègues, n’a fait que revendiquer ses droits dont le salaire qui a été payé le 19 décembre. Et selon les sources proches, les agents de DVS+ accuseraient plus de cinq mois d’arriérés de salaires.

 

Comme si cet acte odieux ne suffisait pas, Martin Diafouka aurait publié ce matin 21 décembre, une note suspendant les contrats de certains agents. Il s'agit par exemple de sa victime Guigela Malatou, Etienne Kinga-Kinga, Ada Lefric Loubaki et Marcelle Ndembi . C'est en tout cas, ce que m'a fait savoir Guigela Malatou ce matin lorsque « L’Accusateur » lui a téléphoné pour demander ses nouvelles. Information confirmée par un confrère sous-couvert d’anonymat, lequel s'indigne du comportement de Diafouka.

 

Certains observateurs jugent cet acte inadmissible et promettent de ne ménager aucun effort pour obtenir réparation des dommages causés par le Pdg Diafouka.

 

John Ndinga-Ngoma

Partager cet article

Repost 0
Published by lakuzateur
commenter cet article

commentaires