Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 16:34

Société


 

Pointe-Noire


 

Des hommes en danger dans la forêt d’eucalyptus


 

Agressions, enlèvement,…Les agents d’Eucalyptus Fibre du Congo (EFC), vivent ces derniers temps une insécurité susceptible d’hypothéquer les activités  de cette entreprise d’exploitation et de plantation d’eucalyptus. D’où l’impérieuse nécessité pour l’Etat de régler le problème de manière conséquente.


 

Le vendredi 23 mars, M. Goubili a été agressé par cinq hommes en civil et un policier en uniforme alors qu’il était en train de faire la patrouille dans la zone de Nanga, au sud-est de Pointe-Noire où se situe le massif forestier appartenant à EFC. Le mercredi 21 mars dernier à la gare ferroviaire de Tié-Tié dans le troisième arrondissement du même nom les mêmes agresseurs avaient enlevé Célestin Kinvouila. Et que lui arriverait-il si une brigade de la Police Militaire n’avait pas rattrapé les « ravisseurs » ?  Sans doute le pire. Et même la mort. Mais Kinvouila et Goubili sont loin d’être les seuls agents d’EFC à subir ce traitement. Un mois auparavant, Bernard Tati surnommé « Tortos » avait lui aussi failli être enlevé par des hommes en armes dans le massif forestier.

 


C’est en tout cas ce qu’on peut lire dans une lettre adressée le 26 mars au Préfet du Kouilou, par Feng Huang, directeur général d’EFC. Selon ce dernier, ce climat d’insécurité serait entretenu par un « prétendu foncier de la zone de Nanga surnommé Youssouf, membre de la famille Louessi ». Et face à cela, le responsable n’a pas eu d’autres solutions que de solliciter l’intervention de la Préfecture «pour qu’une solution apaisée soit trouvée», selon l’expression de Feng Huang qui redoute l’organisation d’une marche de ses administrés.

 


Mais qui encouragerait ces fonciers à exceller dans ces pratiques on ne peut plus inciviques ? Tout le grand problème est là, dans la mesure où la Préfecture de Pointe-Noire s’appuyant sur le décret n°2009-211 du 21 juillet 2009 portant classement des périmètres de reboisement dans le département du Kouilou, diffusait le 27 février dernier un communiqué de presse dans lequel elle déclarait interdite l’acquisition des terrains dans les plantations d’eucalyptus. « À cet effet, il (préfet de Pointe-Noire, Ndlr)attire l’attention de toutes les administrations de l’Etat (Mairie, Conservation foncière, cadastre, Justice…), que tout fonctionnaire qui délivrerait un acte lié à une transaction relative à ces terrains sera individuellement responsable et poursuivi comme tel », peut-on lire dans ce communiqué signé d’Eugène Bipfouma, secrétaire général de la Préfecture de Pointe-Noire.


 

A fortiori, la Cour d’Appel de Pointe-Noire avait requis la Force Publique pour « prêter main forte à l’huissier instrumentaire à l’effet de maintenir l’ordre public dans la zone Louessi et à procéder à l’interpellation de tous les récalcitrants conformément à la loi », ainsi qu’il est signifié dans la note n°003/PG/2012 signée le 03 février 2012 du Procureur Général, Christian Oba.


 

Au regard ce qui précède, il serait décent pour toutes les parties de privilégier l’option pacifique afin de résoudre cette question. Ce, en tenant compte des intérêts des uns et des autres. Y a-t-il eu véritable concertation avec les terriens avant la signature et la publication du décret n°2009-211? A-t-on par exemple indemnisé en connaissance de cause (Cf. article 17 de la constitution) ces fonciers qui ont perdu leurs terres pour des raisons d’utilité publique? En raison de la rapide croissance démographique, la ville de Pointe-Noire est en train de connaître une excroissance très accélérée. Est-il alors normal, d’un point de vue urbaniste et d’aménagement du territoire, qu’un massif forestier se trouve dans un périmètre intra urbain ? Ne serait-il pas possible de demander aux terriens de désigner une zone plus éloignée de la ville? Beaucoup de questions dont dépend en réalité la solution durable à ce problème.

 


John Ndinga-Ngoma         

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lakuzateur
commenter cet article

commentaires

corneille mouthynou 11/12/2012 16:34

je suis congolais de naissance mais j'ai beaucoup des souci pour pour notre nation cmt il peuvent laissez un gare comme ysouf qui ne pas militaire qui fait la pagaille dans la zone louessi et qui
se cache dériere les militaires en leure donnent des parcelle pour qu'il puise monte sa garde .... tout sa la se l'état qui lui encourage ou quoi... les autorités sont incapable d'agir par ce que
il mange des l'argent des gents ..... un congo qui va verre la fin pas de control mais encore la coruption